L'itinérance dans l'Ouest-de-l'Île de Montréal

 

Depuis 2010, la problématique de l'itinérance dans l'Ouest-de-l'Île est documentée (Le phénomène de la domiciliation précaire chez de jeunes adultes dans la zone Ouest-de-l’Île de Montréal; AJOI, UQAM et Ville de Montréal, 2014; L’itinérance à Montréal Au-delà des chiffres, RAPSIM, 2016; Jeunes et itinérance Dévoiler une réalité peu visible, Conseil jeunesse de Montréal, 2017). 

 

Les personnes qui vivent de l’instabilité résidentielle dans l’OI utilisent des stratégies qui les rendent invisibles ; on parle d’itinérance cachée (couchsurfing, crowding, échange de services contre un toit). La pandémie de la Covid-19 a fragilisé l'état des personnes en situation de grande précarité dans l'OI. L'itinérance est de plus en plus visible, et pour les personnes les plus vulnérables, elle se chronicise. 

 

POURTANT...

 

  • Les ressources existantes dans l’OI ne répondent pas aux besoins des personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir. 

  • Le manque actuel de services dans l’OI contribue directement à la marginalisation de ces individus, en les déracinant de leur communauté et en brisant le sentiment de sécurité qu’ils ont pu développer dans leur quartier d'appartenance. 

Équipe

 

L'équipe de Ricochet compte une cinquantaine de personnes, dont une équipe administrative, une équipe clinique composée d'intervenant.es psychosociaux à l'hébergement, d'intervenant.es en soutien résidentiel avec accompagnement (SRA), ainsi que des concierges, des chauffeurs et des médiateur.trices sociaux.  

Membres fondateurs de Ricochet 

Benoit Langevin

Tania Charron

Michel Wilson

Antoinette Scarano

Glenn Doré

Jag Nara Simha Devara

Howard Nadler

Ian Heron

Alexandre Mercier

Karine Bah Tahé